La biographie de la romancière

Catherine Boullery naît dans la banlieue parisienne (93) en octobre 63. Toute petite déjà, elle veut enseigner et, par vocation, s’engage dans cette voie, optant finalement pour la filière sciences physiques, après de nombreuses hésitations. Pendant ses études, elle profite de ses moments de liberté pour voyager : Autriche, Cap nord, Crète, Bali, Pérou – Bolivie – Argentine, Islande, Chine… et assouvir une de ses passions : la photo.

Professionnellement, Catherine débute sa carrière d’enseignante au lycée Claude Debussy de Saint-Germain-en-Laye, avec une première S dont, aujourd’hui encore, elle conserve un souvenir ému. Ensuite, elle passe au collège Jean-Jaurès à Poissy avant d’être en poste au lycée Évariste Galois de Sartrouville. Dans le même temps, elle se perfectionne en pédagogie, communication et s’investit pendant une année dans la formation pour jeunes adultes. Quand sa famille s’agrandit, elle recentre sa vie sur elle et ouvre de nouvelles perspectives, comme celle de créer des histoires qu’elle raconte à ses enfants ou simplement à elle-même. Elle ne songe même pas qu’elle pourrait écrire, son temps est consacré à d’autres bonheurs…

En 2008, ses trois enfants ont grandi et sa vie lui laisse un peu de liberté. En discutant avec une amie, elle lui explique la nouvelle idée d’histoire qui a germé dans sa tête. Cette dernière s’enthousiasme et s’exclame : « Mais pourquoi tu ne l’écris pas ? Ce serait super ! »

Catherine profite donc des vacances d’hiver pour se lancer, comme ça, juste pour voir et elle s’amuse, non, mieux, elle se régale avec la magie des fées ! C’est le début d’une longue histoire avec des fées, et une héroïne qui n’a pas froid aux yeux, un royaume, une famille royale, un petit comté d’où tout est parti avec la garde rapprochée… Même une version anglaise est disponible. Even an English version of the fantasy novel is available.

Communicative dans sa nouvelle passion, Catherine partage ses premiers chapitres avec une collègue, aucunement adepte de fantasy, mais très intéressée de participer à cette aventure, autant pour sa réalisation que pour son contenu. Cette complicité extraordinaire ne se démentira jamais au cours des neuf mois qui suivront et qui suffiront à achever la première partie de la saga d’Aila.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s