#jedeclaremaflamme à Catherine Boullery, auteure de la saga de fantasy d’Aila

Merci à l’initiative #jedeclaremaflamme qui me permet de partager mon adoration pour cette nouvelle auteure.

logo-je-declare-ma-flamme-a-la-sfffhPeu adepte de fantasy, mon épouse m’avait incité à découvrir les aventures d’Aila. Au début, le premier roman, Aila et la Magie des Fées, m’a permis d’apprécier ce genre littéraire, et aujourd’hui, avec la parution du dernier tome La Dame Blanche, je me réjouis d’avoir fini le premier cycle de cette merveilleuse saga.

Je me rappelle ce week-end mémorable, plongé dans le premier livre… Quel ravissement de pouvoir suivre les aventures rocambolesques d’une jeune fille érudite et rebelle, tout à la fois ! J’ai adoré la fantasy qui s’immisce par touches imperceptibles dans le récit jusqu’à ce que l’héroïne (et le lecteur) comprenne les ressorts qui expliquent les manifestations étranges auxquelles elle fait face. La détermination d’Aila à devenir une combattante m’impressionne et l’auteur dévoile là une infime partie de son caractère bien trempé. J’ai bien aimé la richesse et l’immensité de sa quête, sans cesse contrariée par un incroyable destin, parfois tragique, que la plume de l’écrivain nous fait partager avec jubilation.

Les autres personnages de cette épopée affichent des tempéraments bien affirmés, nous offrant des dialogues percutants dans lesquels la romancière exprime son grand talent. De l’action et de l’amitié (les rapports entre Hang et Aila dans le T.  2 La Tribu Libre), de l’amour aussi (bravo si vous arrivez à identifier l’heureux élu), des trouvailles (la situation de l’héroïne dans le T. 3 L’Oracle de Tennesse) et des réparties bien senties ponctuent cette fantastique saga. Je préfère vous mettre en garde. Si vous osez commencer cette lecture, vous en ressortirez, quatre tomes plus tard, marqués par une fin bouleversante.

M’ont particulièrement touché le charme d’Aila (chacun peut rêver), émouvante de forces et de faiblesses, ainsi que l’habileté avec laquelle Catherine Boullery semble égrener les aventures dans toutes les directions avec des détails, anodins en apparence ; elle rassemble astucieusement tous ces fils dans les derniers chapitres. Quelles imagination et maîtrise ! Quels addiction et suspense pour le lecteur !

J’espère sincèrement que la romancière reprendra la plume pour continuer cette palpitante saga qui m’a tenu en éveil plus d’une fois…

Retrouvez cette saga chez l’éditeur UPblisher ou sur Amazon (et aussi sur iTunes, Kobo, FNAC…)
Quatrième de couverture du premier tome :

Les légendes en Avotour racontent qu’hommes et fées vécurent en parfaite harmonie jusqu’au jour où un interdit absolu fut transgressé. Les fées choisirent alors de disparaître aux yeux des hommes.

Le début de la saga d’Aila vous entraîne dans la vie trépidante d’une jeune combattante dont l’avenir bascule lorsqu’elle se découvre capable de passer dans le monde oublié des fées.

Tandis qu’une menace projette son ombre terrifiante sur le royaume, Aila va devoir affronter un destin de plus en plus pressant. Saura-t-elle s’y opposer ?

Sensible et complexe, Aila offre une dimension humaine à ce monde fantastique et éveille en nous l’héroïne ou le héros que nous ne serons jamais.

Une fois en main, vous dévorerez sans retenue tous les chapitres de cette superbe aventure.

La saga d'Aila en illustration de fantasy

Les 4 couvertures des romans de fantasy

Publicités

  1. J’ai mis un moment avant de me lancer dans la lecture de cette magnifique Saga d’Aila car moi qui dévore tout ce qui me tombe sous la main en lecture papier, je n’osais pas celle en ebook que je découvrais chez .http://fr.upblisher.com/ebooks/%23cat-fantasy

    Et puis Catherine Boullery, l’auteure, m’a offert et dédicacé le premier volet : Aila et la magie des Fées . Ce fut une révélation et j’ai adoré et fini en quelques jours le début de l’aventure merveilleuse de cette jeune fille qui, avec l’aide de la magie et de ses amies les fées, tente de sauver son monde, avec le sacrifice de sa vie de femme et plus tard de mère
    .
    Je n’avais plus qu’une envie, que paraisse le Tome suivant : La Tribu Libre, pour connaître la suite de cette magnifique Saga, avec ses personnages attachants autour d’Aila, comme Amylis ,Errys, Tetys la Fée Lumière, Hang le Hagan à l’attachement indéfectible à l’héroïne, Niamie la protégée d’Aila, et les princes d’Avotour avec chacun sa personnalité.

    A la fin du Tome III : l’Oracle de Tennesse, ce fut un petit supplice d’attendre l’épilogue de la mission de La Dame Blanche, quatrième volet de la Saga d’Aila.

    Et puis je me suis lancée dans la lecture de ce dernier volet sur ebook téléchargé sur ma kindle :http://www.amazon.fr/CatherineBoullery/e/B00J2ABPYY/ref=sr_ntt_srch_lnk_2?qid=1423230061&sr=1-2-catcor.

    Et pendant trois jours je me suis plongée dans cet univers merveilleux avec l’angoisse d’entrevoir le sacrifice de son héroïne admirable.
    Le suspens dure jusqu’au bout, et il vaut la peine !!

    Plongez vous dans cette formidable aventure qui ne peut vous laisser indifférent, et qui reflète la personnalité attachante de son Auteure, elle a le coeur aussi gros que son héroïne !!

  2. Je n’étais pas lectrice de roman fantasy, mais un jour, chez moi, Catherine Boullery commence à me raconter un conte. Je restais pendu à ses lèvres tant son histoire me captivait. Je lui dis pourquoi ne pas l’écrire…. Et voilà comment je peux avec grand bonheur lire les aventures d’Aila. Cette histoire qui sent bon l’héroïsme. L’auteure arrive avec brio à créer un monde extrêmement noir, où la seule solution pour s’en sortir est d’utiliser la magie mais aussi de se battre. L’héroïne très attachante comme certains personnages de cette histoire m’a transportée dans une fantastique aventure. Cette saga est magistrale de par son univers, mélange d’aventure avec tout un côté découverte d’un monde de Fées, de magie, des batailles épiques et des personnages attachants et ultra-charismatiques, et l’Amour qui ajoute beaucoup de piquant et d’intérêt à ce conte. J’ai dévoré Aila et la magie, La tribu libre, L’Oracle de Tennesse puis j’attends avec impatience la sortie en papier du dernier volet de cette saga La Dame Blanche (j’adore le contacte avec le papier). J’aimerai que les aventures l’Aila ne se terminent pas tout de suite, car l’héroïne ne cesse d’évoluer…….d’autres romans pour nous distraire encore…….. Merci Catherine pour ton amitié.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s