Promo sur le tome 2 : 1,99 € au lieu de 5,99

Depuis ce matin, sur Amazon et ses concurrents, vous pouvez trouver le tome 2 de la saga d’Aila, La Tribu Libre, à 1,99 € à la place des 5,99 € (toujours pour 500 pages) ou la première époque (tome 1 à 4) pour 17,99 € (2000 pages !)

Aucun répit pour le royaume d’Avotour ! L’urgence impose une alliance avec les Hagans, précipitant Aila et le prince Adrien dans la gueule du loup. L’heure est venue d’unir ces deux peuples qu’une haine farouche sépare. Quel sera le prix à payer ?

Au cœur des montagnes enneigées, la magie des fées s’efface devant le pouvoir des Esprits de la Terre. Aila, devenue Topéca, première chamane guerrière, doit découvrir et accepter ce que cache sa nouvelle identité avant d’affronter ses ennemis, à commencer par les sinistres sorciers de Césarus. Son destin la mènera bientôt au-devant d’un péril encore plus maléfique…

La Tribu Libre nous dévoile Aila sous un jour nouveau, celui des premiers pas vers la maturité d’une jeune combattante. Ouvrez ce livre, laissez-vous aspirer par le puissant tourbillon d’aventures qui l’anime et succombez au charme de la chamane guerrière.

Lisez le chapitre 1 ou écoutez-le gratuitement.

Retrouvez tous les avis des lecteurs.

couverture_2

quatrieme-de-couverture-2-la-tribu-libre

4e de couverture de La Tribu Libre

couvertures-1-7-google

La saga de fantasy sur l’iBookstore

Excellent travail de la part de l’éditeur UPblisher qui, en plus des formats epub, pdf et Kindle, met les deux tomes de la saga sur l’iBookstore pour les fans d’Apple.

Alors, à vos iPad et iPhone pour Noël…

Avec Catherine Boullery, l’heroic fantasy passe sur le net

Avec Catherine Boullery, l’heroic fantasy passe sur le net

Le Courrier des Yvelines du 6 juin 2012 publie un article sur le roman de fantasy de Catherine Boullery, publié en ebook par UPblisher. Début :

Pour Noël, Catherine Boullery a eu un beau cadeau de la part de son mari : la publication de son livre « Aila et la Magie des Fées » sur le site internet UPblisher. « Je ne m’y attendais pas, j’avais arrêté les démarches auprès des éditeurs, sourit cette Sartrouvilloise. Ça a été une superbre surprise, ça me permet de partager cette aventure avec encore plus de monde« .