Sophie Audouin vue par Catherine Boullery 

Sophie Audouin vue par Catherine Boullery

Née en 1961 en France, cet auteur est à l’origine, entre autres, d’une saga pour la jeunesse dont l’héroïne est Tara Duncan (neuf ouvrages). Ne lui dites pas que ma fille de treize ans l’adore et que, si cette dernière n’a pas lu mon bouquin, elle a dévoré tous les siens !

Quelques éléments de l’histoire : Tara Ducan n’en sait rien, mais elle est une sortcelière, celle-qui-sait-lier les sorts. Elle le découvre quand celui qui va devenir son pire ennemi, Magister, tente de l’enlever. Bientôt, tout ce qu’elle pensait connaître de sa vie bascule : sa mère qu’elle croyait morte est vivante, mais prisonnière du méchant et il existe une planète magique, AutreMonde, qui va devenir son autre monde à elle.

Catherine Boullery adore cette façon d’écrire totalement inattendue qui casse tous les codes, l’invention des sortcelières, cette imagination délirante qui alimente l’humour comme l’action, ce courage d’avoir su attendre son heure sans jamais renoncer, chapeau bas !

Robin Hobb vue par Catherine Boullery 

Robin Hobb vue par Catherine Boullery

À la tête d’un trentaine de romans, cet auteur américain, né en 1952 nous entraîne aux côtés de l’Assassin royal dans une aventure de 22 tomes, intégrant celle des aventuriers de la mer qui se déroule en parallèle.

Catherine Boullery adore le Vif et cette histoire qui nous tient constamment en haleine !

La famille royale d’Avotour

En attendant le défi qu’Aila lancera aux amateurs de fantasy dans deux jours et demi, découvrez la famille royale qui joue un rôle essentiel dans cette saga :

La famille royale :

Le roi Sérain : c’est un roi volontaire, déterminé à se battre pour sauver son royaume de la misère, puis à essayer de le protéger d’une menace encore plus terrible. Marié à Éthel, il n’est plus que le père de trois garçons, sa seule et unique fille ayant été tuée.

La reine Éthel (décédée) : elle est morte lorsque, voulant protéger son mari d’une tentative d’Assassinat, elle s’est placée sur le chemin de la flèche, tout en tenant sa fille dans ses bras. Le trait les a tuées toutes les deux.

Hubert : fils aîné, il seconde son père dans la gestion du royaume. Ayant grandi plus vite qu’il n’aurait dû, il porte sur ses épaules un fardeau bien trop lourd et qui le poursuivra longtemps.

Adrien : le cadet, c’est celui qui ressemble le plus à son père.

Avelin : le benjamin, tête folle de la fratrie, il se met toujours dans des situations impossibles. Dévasté par la mort de sa mère et de sa petite sœur adorée, il cherche, dans son comportement fanfaron, un moyen d’oublier sa colère et sa rancune.

Audéi (décédée) : dernière née et tuée en même temps que la reine Éthel, sa mère. Sa disparition a fortement perturbé son frère Avelin.

Dame Mélinda : sœur de la reine Éthel, épouse de sire Elieu, seigneur d’Antan. Efée fut son amie d’enfance.